Publié par Laisser un commentaire

Jólakötturinn

Légende et chat

La légende islandaise Jólakötturinn nous parle du « chat de Noël » géant… qui mange les enfants (et adultes accessoirement) qui n’ont pas eu de pulls neufs avant la nuit du 25 décembre !

Le légendaire félin illustré

Bien que Noël soit propice à des moments de joie ou l’on profite de ses proches, si vous n’avez pas été très sages, il pourrait se transformer en cauchemar !

Petite explication : 

Jólakötturinn est un monstre du folklore islandais, un énorme et cruel chat qui se cachait dans la campagne enneigée durant la période de Noël et dévorait les malheureux qui n’avaient pas reçu de nouveaux vêtements avant le 25 décembre.


La menace de devenir une victime de Jólakötturinn était autrefois utilisée par les agriculteurs qui incitaient ainsi leurs ouvriers à terminer le traitement de la laine d’automne avant la période de Noël. Ceux qui finissaient leur ouvrage à temps étaient récompensés par des habits neufs, mais les plus nonchalants ne recevaient rien, devenant ainsi les proies potentielles du monstrueux chat.
Par la suite, offrir des vêtements aux plus laborieux devint une coutume, les griffes du Chat de Noël guettant toujours les feignants. 

Ainsi, pour motiver les enfants paresseux, leurs parents les menaçaient de les livrer à Jólakötturinn, ce qui les terrifiait. Injustement, les plus pauvres, qui ne pouvaient rien s’acheter, étaient supposés subir eux-aussi le colère du Chat de Noël.

Les premiers écrits décrivants le félin remonteraient au XIXe siècle. Il était supposé être l’animal de compagnie de la terrifiante sorcière Grýla et de ses fils, les Lads.
De nos jours encore, Jólakötturinn se dissimulerait dans une caverne avec sa maitresse, rôdant dans la campagne à la période des fêtes et si plus personne ne le craint vraiment, il est toujours de coutume d’arborer de nouveaux vêtements pour Noël.

Cette légende a même inspiré Bjork, la chanteuse islandaise qui l’a mise en musique, ça nous change de Petit Papa Noël !

FacebookTwitterPinterestEmail
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *